Les Archives de Joe

Les Archives de Joe
Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar

Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar

23 février 2017 12:00 - Lu 326 fois

Certains modèles Dino-Riders sont plus communs que d'autres, et ce Quetzalcoatlus chevauché par l'héroïque Yungstar est assurément l'un des plus faciles à trouver encore aujourd'hui. Il est l'un des 12 modèles sortis lors de la première vague des jouets Dino-Riders, au printemps 1988. Prêt pour un long tour dans les airs ? Alors c'est parti avec cet article qui fera le tour complet de ce sympathique jouet.



Yungstar le téméraire

Yungstar est l'un des principaux héros chez les Valoriens et il a pour monture volante un Quetzalcoatlus, l'un des plus grands ptérosaures ayant jamais existé. Il est l'adversaire tout désigné du Rulon Rasp, qui lui vole régulièrement sur le dos d'un ptéranodon. Yungstar est le héros téméraire des Valoriens, un peu tête brulée même, n'hésitant pas à affronter un T-Rex dès le premier épisode. C'est à partir du troisième épisode qu'il va chevaucher un Quetzalcoatlus, de façon plus régulière. Le quatrième épisode le mettra particulièrement en avant, étant basé sur des entrainements et affrontements aériens.

Dino Riders Yungstar sur son Quetzalcoatlus

Le ptérosaure

Le Quetzalcoatlus est en effet de la famille des ptérosaures (je vous laisse chercher la distinction avec la famille "classique" des dinosaures), et est l'un des plus grands connus à ce jour, si ce n'est le plus grand. Il mesurait de 12 à 14 mètres d'envergure, 6 à 8 mètres de long, pour un poids pouvant atteindre 90 Kg. Cet animal, dont les premiers fossiles ont été découverts au Texas en 1971, vivait au crétacé supérieur, il y a 66 millions d'années. Son bec édenté seul pouvait atteindre 2 mètres de long. Son régime alimentaire est peu ou pas connu : découvert dans les terres, ce n'était à priori pas un animal pêcheur, mais il se nourrissait peut-être de carcasses ou de petites proies. Il semblait notamment pouvoir "marcher" au sol avec le corps relevé, et n'avait pas forcément besoin d'un point haut pour s'élancer et s'envoler.

Cela reste cependant des informations généralistes, trop peu de choses ayant été retrouvées concernant ce gigantesque ptérosaure et beaucoup d'hypothèses étant encore en discussion...

Dino Riders Quetzalcoatlus by Mark Witton
Quetzalcoatlus © Mark Witton

La boite

Avec pas loin de 30cm de long, la boite du Quetzalcoatlus est assez bien remplie avec son ptérosaure, le personnage Yungstar, les accessoires, la notice et la petite bande-dessinée. Le visuel sur la face avant présente Yungstar attaquant un Deinonychus Rulon. On notera d'ailleurs que ce visuel comporte un tout petit loupé : le Quetzalcoatlus ainsi représenté semble avoir perdu la crète qu'il a sur la tête... A l'intérieur, tout est rangé principalement dans 2 inserts en plastique thermoformés. Le dos de la boîte présente, comme pour tous les autres modèles, un grand visuel général des Dino-Riders, un petit texte résumé de l'histoire principale, et un encart pour présenter le Quetzalcoatlus, comparé ici faussement à un ptérodactyle.


Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar
Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar


Le jouet

Le Quetzalcoatlus en jouet Dino-Riders mesure 26 cm d'envergure par 17 cm de long... ce qui nous donne là en réalité une version très petite de l'animal. En effet, en partant de l'indication 1/24e, ou de la taille d'un personnage Dino-Riders (7 cm), cela donnerait grosso modo un peu plus de 6 mètres d'envergure et 4 mètres de long. Quasiment moitié moins donc que l'animal original, tout de même, mais on peut penser que cette réduction était volontaire pour au moins 2 raisons : la principale est clairement une question de coût : plutôt que de faire un jouet plus gros, le Quetzalcoatlus partage en fait le même corps que le Ptéranodon. Hormis la tête différente, et un tronçon de cou en plus pour le premier, tout le reste est identique. La peinture est aussi différente, mais cela reste une économie non négligeable à l'arrivée. La seconde raison, qui en découle, est que cela donne un adversaire équitable à Rasp et son Ptéranodon. A noter d'ailleurs que pour ce dernier, l'échelle est beaucoup plus cohérente puisqu'un ptéranodon mesurait jusqu'à 8 mètres maximum d'envergure. On ne tiendra donc pas compte, dans le cas présent, du "Echelle certifiée 1/24e" indiqué sur la boite, particulièrement fausse...

Au niveau mécanique, le jouet possède un petit bouton poussoir sur le dos qui, lorsque l'on appuie dessus, fait bouger un peu les ailes. C'est très basique, certes, mais comme il tient assez bien en main, on peut le faire voler et battre des ailes en même temps, ce qui est tout de même sympathique. Il est mobile également au niveau du cou et son bec peut s'ouvrir assez largement. Le Ptéranodon de Rasp dispose évidemment des mêmes caractéristiques.

Au niveau accessoires, on retrouve tout l'équipement habituel du personnage : collier amplificateur, fusil et pistolet laser, les 2 sacoches et l'échelle. Un petit socle transparent est aussi disponible pour poser l'animal dessus et lui donner l'impression qu'il vole tout de même. Petit socle qui, dans les versions en loose surtout, est très souvent perdu, donc vérifiez ce détail en cas d'achat d'occasion.


Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar
Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar


Qualité globale

Comme pour l'ensemble de la gamme Dino-Riders, la qualité est relativement très bonne ! Les finitions sont propres, les couleurs sont belles, pas de bavures ou d'éléments mal conçus. Son équipement est au final assez léger : 2 double-lasers et le siège profilé sur le dos, c'est tout. Pas de suréquipement disgracieux, ce qui lui laisse un aspect assez élégant. Son seul petit point faible, comme pour presque tous les modèles, réside dans cette fichue petite barre sur l'avant du siège qui permet de maintenir le pilote, et qui est très fragile. Hormis ce détail, ce Quetzalcoatlus est vraiment très réussi dans son aspect global et c'est réellement un beau jouet à avoir dans cette gamme.


Prix / Rareté

A sa sortie en France, en 1988, le prix d'un Quetzalcoatlus était en fait assez variable, mais tournait autour de 60 Francs. Ce qui ferait une 15aine d'euros aujourd'hui, en tenant compte de l'inflation (selon le convertisseur de l'Insee). Il était aussi vendu parfois en lot avec un autre modèle selon les boutiques. La Redoute le vendait par exemple en duo avec le Deinonychus pour 129F. Aujourd'hui, en 2017, sa valeur en occasion a fortement augmenté. Pour une version complète en boîte, et en très bon état, comptez plusieurs dizaines d'euros. Cela peut même dépasser les 100€, mais je ne m'avancerais cependant pas plus sur ce genre d'estimation qui peut être assez variable.

Niveau rareté, le Quetzalcoatlus reste un modèle que l'on trouve en fait assez facilement, surtout en loose (sans boite ni notice). Complet en boite, c'est déjà plus rare, mais ça peut se trouver quand même en étant pas trop pressé.


Anecdotes

  • Les Dino-Riders sont sortis dans plusieurs pays, dont le Japon. Et chez nos amis nippons, avoir des héros blonds n'était manifestement pas vendeur, il faut croire, puisque les têtes ont été repeintes avec des yeux, sourcils et cheveux noirs (voir dernière photo ci-dessous). Cela concerne plusieurs personnages de la gamme, en plus de Yungstar.
  • Il est à noter aussi que dans la version animée, Yungstar a un haut complètement marron et est en manches courtes, ce qui n'est pas le cas pour le jouet.
  • Le modèle du Quetzalcoatlus sera réutilisé 2 ans plus tard pour une version Rulon. Il sera pour l'occasion repeint en jaune tacheté de noir. C'est un des modèles les plus rares à obtenir...
  • Enfin lorsque le Quetzalcoatlus a été repris par le Smithsonian Institution pour ses expositions, il a perdu sa crête et été renommé en Pterodactyle.

Diverses éditions

Voici quelques éditions différentes (faces avant) de ce Quetzalcoatlus. La plus notable bien entendu est celle en provenance du Japon, puisque nos amis nippons ont refait entièrement les packagings en mettant en avant le jouet et non plus l'illustration originale. Chose amusante aussi chez nos voisins italiens, le Quetzalcoatlus est devenu un Pterosaurus Rex. Ce n'est pas vraiment faux, mais étrange tout de même d'avoir changé le nom commun initial.


Dino-Riders Quetzalcoatlus boite France
Edition française
Dino-Riders Quetzalcoatlus boite Etats-Unis
Edition américaine
Dino-Riders Quetzalcoatlus boite Italie
Edition italienne
Dino-Riders Quetzalcoatlus boite Japon
Edition japonaise


Galerie de photos

Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Quetzalcoatlus vs Pteranodon Dino-Riders Quetzalcoatlus avec Yungstar Yungstar normal et Yungstar japonais




Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Ajouter un commentaire :

(les commentaires sont soumis à validation)

Nom / Pseudo
Commentaire


Vous avez aimé cet article ?
N'hésitez pas à le partager ^^


Et n'hésitez pas à me suivre aussi sur Facebook ^^



Articles associés :

Dino-Riders Ankylosaure avec Sting

Dino-Riders Ankylosaure avec Sting


Dino-Riders - Les variantes de couleurs

Dino-Riders - Les variantes de couleurs


Dino-Riders Torosaure avec Gunner et Magnus

Dino-Riders Torosaure avec Gunner et Magnus


Dino-Riders Monoclonius avec Mako

Dino-Riders Monoclonius avec Mako


Dino-Riders Pachycéphalosaure avec Tagg

Dino-Riders Pachycéphalosaure avec Tagg